Métier auxiliaire de soins aux animaux

Les auxiliaires de soins aux animaux assurent des soins courants aux animaux non destinés à la production, qui peuvent comprendre l’alimentation, l’abreuvement, le nettoyage, l’exercice physique et l’enrichissement psychologique, le toilettage, la formation et le suivi de la santé et du bien-être, conformément à la législation nationale.

Souhaitez-vous savoir quel type de carrière et de profession vous conviennent le mieux? Faites ce test d' orientation professionnelle gratuit pour obtenir vos résultats directement !

Types de personnalités

Connaissances

  • Biosécurité vétérinaire

    Sensibilisation aux mesures d’hygiène et de biosécurité dans le cadre du travail avec des animaux, y compris les causes, la transmission et la prévention des maladies, et l’utilisation des politiques, du matériel et des équipements.

  • Zoophysiologie

    Étude du fonctionnement mécanique, physique, bioélectrique et biochimique des animaux, de leurs organes et de leurs cellules.

  • Nutrition animale

    Les aspects de l’alimentation et de l’abreuvage des différentes espèces animales. Les différents types d’aliments pour animaux, les critères de qualité pour l’alimentation animale et les méthodes d’alimentation et d’abreuvage des animaux.

  • Signes de maladie animale

    Signes physiques, comportementaux et environnementaux indiquant l’état de santé chez les différents animaux.

  • Enrichissement environnemental pour les animaux

    Types, méthodes et utilisation de l’enrichissement pour les animaux afin de permettre l’expression d’un comportement naturel, y compris la fourniture de stimuli environnementaux, les activités d’alimentation, les puzzles, les éléments destinés à la manipulation, les activités sociales et les activités de formation.

  • Bien-être animal

    Les besoins universellement reconnus en matière de bien-être animal s’appliquent à l’espèce, à la situation et à la profession. Il s’agit des besoins suivants : environnement adapté régime approprié pouvoir présenter des comportements normaux logement avec ou séparé des autres animaux protection de la douleur, de la souffrance, des blessures et de la maladie.

  • Anatomie des animaux

    L’étude de parties de corps d’animaux, de leur structure et de leurs relations dynamiques, au niveau requis par la profession spécifique.

  • Comportement animal

    Les schémas comportementaux naturels des animaux, c’est-à-dire la manière dont le comportement normal et anormal peut s'exprimer en fonction de l'espèce, de l’environnement, de l’interaction entre l’homme et l’animal et de la profession.

  • Pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire

    Des pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire, afin d’identifier les dangers et les risques associés de manière à prévenir les accidents ou les incidents. Il s’agit notamment du préjudice causé par les animaux, les zoonoses, les substances chimiques, l’équipement et l’environnement de travail.

  • Législation sur le bien-être animal

    Les limites juridiques, les codes de conduite professionnelle, les cadres réglementaires nationaux et européens et les procédures juridiques de travail avec les animaux et les organismes vivants, garantissant leur bien-être et leur santé.

Aptitudes

  • Assurer le dressage d'animaux

    Dispenser une formation à la manipulation de base, à l’accoutumance et à l’obéissance afin de pouvoir accomplir des tâches quotidiennes tout en minimisant les risques pour l’animal, le dresseur et les autres personnes.

  • Toiletter des animaux

    Préparer l’environnement de toilettage, sélectionner l’équipement et les méthodes de toilettage appropriés pour l’animal. Appliquer des principes de santé et de sécurité au travail, d’anatomie et de physiologie fondamentales des animaux, y compris l’identification et le signalement d’anomalies éventuelles.

  • Gérer l’hygiène animale

    Planifier et utiliser des mesures d’hygiène appropriées pour prévenir la transmission de maladies et assurer une hygiène globale efficace. Maintenir et suivre les procédures et réglementations en matière d’hygiène lors du travail avec les animaux, communiquer les contrôles d’hygiène du site et les protocoles à d’autres. Gérer l’élimination en toute sécurité des déchets conformément à la destination et aux réglementations locales.

  • Organiser des activités physiques pour des animaux

    Proposer des exercices appropriés aux animaux concernés et répondre à leurs exigences physiques.

  • Administrer les premiers soins à un animal

    Administrer un traitement d’urgence afin d’empêcher la détérioration de l’état, de la souffrance et de la douleur jusqu’à ce que l’aide vétérinaire puisse être demandée. Le traitement de base d’urgence doit être effectué par des non-vétérinaires avant que les premiers soins ne soient administrés par un vétérinaire. Il est attendu que les non-vétérinaires administrant un traitement d’urgence consultent le plus rapidement possible un vétérinaire.

  • Entretenir les lieux de vie d’animaux

    Veiller à ce que les enclos des animaux tels que les habitats, les terrariums, les cages ou les chenils se trouvent dans un état approprié et hygiénique. Nettoyage de l’enceinte et fourniture d’une nouvelle litière s’il y a lieu.

  • Surveiller le bien-être d’animaux

    Surveiller l’état physique et le comportement des animaux et signaler tout problème ou tout changement inattendu, notamment les signes de santé ou de problèmes de santé, l’aspect, l’état de l’hébergement des animaux, l’alimentation et la consommation d’eau ainsi que les conditions environnementales.

  • Gérer des urgences vétérinaires

    Gérer des incidents imprévus en lien avec les animaux et des circonstances nécessitant une action urgente d’une manière professionnelle appropriée.

  • Aider au transport d’animaux

    Aider au transport d’animaux, y compris le chargement et le déchargement des animaux, la préparation du véhicule de transport et le maintien du bien-être de l’animal tout au long du processus de transport.

  • Fournir un environnement enrichissant à des animaux

    Fournir un environnement enrichissant à des animaux, afin de permettre l’expression d’un comportement naturel, y compris l’adaptation aux conditions environnementales, la réalisation d’exercices d’alimentation et des puzzles, et la mise en œuvre d’activités de manipulation, sociales et de formation.

  • Gérer la biosécurité animale

    Planifier et utiliser des mesures de biosécurité appropriées pour prévenir la transmission de maladies et assurer une biosécurité efficace de manière générale. Maintenir et suivre les procédures de biosécurité et de lutte contre les infections en travaillant avec des animaux, y compris la reconnaissance des problèmes potentiels de santé et la prise de mesures appropriées, la communication sur les mesures de contrôle de l’hygiène du site et les procédures de biosécurité, ainsi que la communication d’informations à d’autres personnes.

  • évaluer le comportement d’un animal

    Observer et évaluer le comportement des animaux pour travailler avec eux en toute sécurité et reconnaître les comportements anormaux qui révèlent une santé et un bien-être précaires.

  • Nourrir des animaux

    Fournir de l’eau et des aliments aux animaux. Il s’agit notamment de préparer la nourriture et l’eau pour les animaux et de signaler tout changement dans les habitudes alimentaires ou d’abreuvement des animaux.

  • Appliquer des pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire

    Appliquer des pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire afin d’identifier les dangers et les risques associés de manière à prévenir les accidents ou incidents. Cela inclut les blessures causées par les animaux, les zoonoses, les substances chimiques, les équipements et les environnements de travail.

  • Contrôler les mouvements d’animaux

    Diriger, contrôler ou restreindre une partie des mouvements d’un animal ou d’un groupe d’animaux.

  • Gérer le bien-être animal

    Planifier, gérer et évaluer l’application des cinq besoins universellement reconnus en matière de bien-être animal en fonction de l’espèce, de la situation et de l’activité propre.

  • Donner des conseils sur le bien-être animal

    Préparer et fournir des informations à des personnes ou des groupes de personnes sur la manière de promouvoir la santé et le bien-être des animaux et de réduire les risques en la matière. Formuler des recommandations pour des actions correctives.

Connaissances et aptitudes facultatives

soigner de jeunes animaux s’adapter à des conditions difficiles dans le secteur vétérinaire évaluer l’état d’un animal trouver des solutions aux problèmes collaborer avec des professionnels animaliers comprendre la situation d’un animal calculer des taux horaires mettre en place un aquarium avoir des connaissances en informatique profiter des possibilités d’apprentissage en sciences vétérinaires interroger des propriétaires d’animaux sur l’état des animaux lecteurs de puce électronique prendre des décisions concernant le bien-être d’un animal traiter des animaux conformément à l’éthique appliquer ses compétences en calcul passer un animal au lecteur de puce électronique zootechnie utiliser différents moyens de communication dressage animalier gérer les soins aux patients lors du séjour en clinique vétérinaire gérer des personnes en situation difficile espèces animales