Métier comportementaliste animalier / comportementaliste animalière

Les comportementalistes animaliers/comportementalistes animalières travaillent avec des animaux et des personnes afin d’étudier, d’observer, d’évaluer et de comprendre le comportement animal en fonction de facteurs spécifiques et de prévenir ou de traiter les comportements inappropriés ou problématiques chez certains animaux, par la mise en place d’environnements et de systèmes de gestion adaptés, conformément à la législation nationale. 

Souhaitez-vous savoir quel type de carrière et de profession vous conviennent le mieux? Faites ce test d' orientation professionnelle gratuit pour obtenir vos résultats directement !

Comportementaliste animalier/comportementaliste animalière: Postes vacants

Trouvez l'emploi de vos rêves sur talent.com, l'un des plus grands portails d'emploi au monde.

Postes vacants: talent.com

Types de personnalités

Connaissances

  • Neurophysiologie des animaux

    La spécialisation de la médecine vétérinaire, qui traite de l’étude du fonctionnement du système nerveux des animaux, y compris le fonctionnement de la conduction nerveuse et des canaux ioniques, les réponses massées des troncs nerveux, les marches et les noyaux de fibres, les fonctions synaptiques inhibitrices et conjoncturelles, ainsi que les jonctions neuromusculaires, les différents types d’unités de moteur et le contrôle des véhicules à moteur, et le cervelet.

  • Bien-être animal

    Les besoins universellement reconnus en matière de bien-être animal s’appliquent à l’espèce, à la situation et à la profession. Il s’agit des besoins suivants : environnement adapté régime approprié pouvoir présenter des comportements normaux logement avec ou séparé des autres animaux protection de la douleur, de la souffrance, des blessures et de la maladie.

  • évolution des animaux

    L’histoire évolutive des animaux et le développement des espèces, ainsi que leur comportement par la domestication.

  • Enrichissement environnemental pour les animaux

    Types, méthodes et utilisation de l’enrichissement pour les animaux afin de permettre l’expression d’un comportement naturel, y compris la fourniture de stimuli environnementaux, les activités d’alimentation, les puzzles, les éléments destinés à la manipulation, les activités sociales et les activités de formation.

  • Zoophysiologie

    Étude du fonctionnement mécanique, physique, bioélectrique et biochimique des animaux, de leurs organes et de leurs cellules.

  • Signes de maladie animale

    Signes physiques, comportementaux et environnementaux indiquant l’état de santé chez les différents animaux.

  • Neuroanatomie des animaux

    Étude du système nerveux central et périphérique des animaux, y compris de ses composants, tels que les axones et les voies nerveuses visuelles, sensorielles, auditives et motrices.

  • Comportement animal

    Les schémas comportementaux naturels des animaux, c’est-à-dire la manière dont le comportement normal et anormal peut s'exprimer en fonction de l'espèce, de l’environnement, de l’interaction entre l’homme et l’animal et de la profession.

  • Anatomie des animaux

    L’étude de parties de corps d’animaux, de leur structure et de leurs relations dynamiques, au niveau requis par la profession spécifique.

  • Dressage animalier

    Réponse des animaux à des conditions ou des stimuli spécifiques. Comportement des animaux, éthologie, théorie de l’apprentissage, méthodes de formation, équipement, communication et travail avec les animaux et les humains.

  • Législation sur le bien-être animal

    Les limites juridiques, les codes de conduite professionnelle, les cadres réglementaires nationaux et européens et les procédures juridiques de travail avec les animaux et les organismes vivants, garantissant leur bien-être et leur santé.

  • Biosécurité vétérinaire

    Sensibilisation aux mesures d’hygiène et de biosécurité dans le cadre du travail avec des animaux, y compris les causes, la transmission et la prévention des maladies, et l’utilisation des politiques, du matériel et des équipements.

  • Pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire

    Des pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire, afin d’identifier les dangers et les risques associés de manière à prévenir les accidents ou les incidents. Il s’agit notamment du préjudice causé par les animaux, les zoonoses, les substances chimiques, l’équipement et l’environnement de travail.

Aptitudes

  • Organiser des activités physiques pour des animaux

    Proposer des exercices appropriés aux animaux concernés et répondre à leurs exigences physiques.

  • Gérer le développement professionnel personnel

    Assumer la responsabilité de la formation permanente et du développement professionnel continu. Suivre des formations pour renforcer et mettre à jour les compétences professionnelles. Identifier les domaines prioritaires au développement professionnel sur la base d’une réflexion concernant sa propre pratique et en communiquant avec les pairs et les parties prenantes.

  • Entraîner des animaux et des individus à travailler ensemble

    Entraîner des animaux et des individus à travailler ensemble, notamment détecter les affinités entre les personnes et les animaux, concevoir des programmes de formation intégrés pour les personnes et les animaux, mettre en œuvre ces programmes, les évaluer par rapport à des résultats convenus et évaluer la compatibilité entre les individus et les animaux en ce qui concerne les caractéristiques physiques.

  • Concevoir des programmes de formation et de dressage pour les maîtres et les animaux

    Développer des programmes pour la formation des personnes et le dressage des animaux. Fixer des objectifs et des buts. Évaluer la mise en œuvre du programme de formation et les progrès réalisés par la personne et par l’animal concerné.

  • Interagir en toute sécurité avec des animaux

    Garantir une interaction sûre et humaine avec l’animal en évitant les facteurs qui auront une incidence négative sur son comportement. Il s’agit notamment d’utiliser des équipements/du matériel d’entraînement sans cruauté, ainsi que d’expliquer leur utilisation aux propriétaires/détenteurs, de veiller à ce qu’ils soient utilisés de manière appropriée et que le bien-être de l’animal soit protégé.

  • Donner des conseils sur le bien-être animal

    Préparer et fournir des informations à des personnes ou des groupes de personnes sur la manière de promouvoir la santé et le bien-être des animaux et de réduire les risques en la matière. Formuler des recommandations pour des actions correctives.

  • Contrôler les mouvements d’animaux

    Diriger, contrôler ou restreindre une partie des mouvements d’un animal ou d’un groupe d’animaux.

  • Gérer des urgences vétérinaires

    Gérer des incidents imprévus en lien avec les animaux et des circonstances nécessitant une action urgente d’une manière professionnelle appropriée.

  • Gérer la biosécurité animale

    Planifier et utiliser des mesures de biosécurité appropriées pour prévenir la transmission de maladies et assurer une biosécurité efficace de manière générale. Maintenir et suivre les procédures de biosécurité et de lutte contre les infections en travaillant avec des animaux, y compris la reconnaissance des problèmes potentiels de santé et la prise de mesures appropriées, la communication sur les mesures de contrôle de l’hygiène du site et les procédures de biosécurité, ainsi que la communication d’informations à d’autres personnes.

  • Concevoir des programmes de dressage pour des animaux

    Évaluer les besoins de formation de l’animal et sélectionner les méthodes et activités appropriées pour atteindre les objectifs de dressage.

  • Gérer l’hygiène animale

    Planifier et utiliser des mesures d’hygiène appropriées pour prévenir la transmission de maladies et assurer une hygiène globale efficace. Maintenir et suivre les procédures et réglementations en matière d’hygiène lors du travail avec les animaux, communiquer les contrôles d’hygiène du site et les protocoles à d’autres. Gérer l’élimination en toute sécurité des déchets conformément à la destination et aux réglementations locales.

  • Gérer le bien-être animal

    Planifier, gérer et évaluer l’application des cinq besoins universellement reconnus en matière de bien-être animal en fonction de l’espèce, de la situation et de l’activité propre.

  • Assurer le dressage d'animaux

    Dispenser une formation à la manipulation de base, à l’accoutumance et à l’obéissance afin de pouvoir accomplir des tâches quotidiennes tout en minimisant les risques pour l’animal, le dresseur et les autres personnes.

  • Concevoir des plans pour remédier aux comportements indésirables d’animaux

    Recueillir des informations sur les questions liées au comportement animal, interpréter les informations pertinentes sur l’animal, évaluer l’incidence des facteurs externes et évaluer les pratiques d’élevage/de gestion de l’animal afin d’élaborer un plan permettant de lutter contre les comportements indésirables.

  • Fournir un environnement enrichissant à des animaux

    Fournir un environnement enrichissant à des animaux, afin de permettre l’expression d’un comportement naturel, y compris l’adaptation aux conditions environnementales, la réalisation d’exercices d’alimentation et des puzzles, et la mise en œuvre d’activités de manipulation, sociales et de formation.

  • Mettre en œuvre des programmes de dressage pour des animaux

    Mettre en œuvre des programmes de formation pour animaux dans le but d'assurer un dressage de base ou pour atteindre des objectifs spécifiques en suivant un programme de formation élaboré et en faisant le bilan des progrès réalisés par rapport aux objectifs fixés.

  • Promouvoir le bien-être animal

    Promouvoir les bonnes pratiques et travailler avec compassion pour soutenir et encourager à tout moment des normes élevées en matière de bien-être animal en adaptant les comportements personnels et en gérant les facteurs environnementaux.

  • évaluer le comportement d’un animal

    Observer et évaluer le comportement des animaux pour travailler avec eux en toute sécurité et reconnaître les comportements anormaux qui révèlent une santé et un bien-être précaires.

  • Sélectionner des animaux pour le dressage

    Sélectionner des animaux pour le dressage en utilisant les critères de sélection, y compris les résultats de dressage escomptés, l’âge, le tempérament, l’espèce et la race. La sélection d’animaux pour le dressage comprend un dressage de base ou un dressage pour répondre à des objectifs spécifiques.

  • Appliquer des pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire

    Appliquer des pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire afin d’identifier les dangers et les risques associés de manière à prévenir les accidents ou incidents. Cela inclut les blessures causées par les animaux, les zoonoses, les substances chimiques, les équipements et les environnements de travail.

  • évaluer la compatibilité entre des individus et des animaux destinés à travailler ensemble

    Veiller à l’harmonie du travail entre des humains et des animaux en ce qui concerne les caractéristiques physiques, la capacité, le tempérament et le potentiel.

  • Gérer des personnes en situation difficile

    Travailler en toute sécurité et communiquer efficacement avec des personnes et des groupes de personnes en situation difficile. Cela implique de reconnaître les signes d’agressivité, de détresse et de menace, et de savoir comment y répondre afin de promouvoir la sécurité de la personne et d’autrui.

  • Surveiller le bien-être d’animaux

    Surveiller l’état physique et le comportement des animaux et signaler tout problème ou tout changement inattendu, notamment les signes de santé ou de problèmes de santé, l’aspect, l’état de l’hébergement des animaux, l’alimentation et la consommation d’eau ainsi que les conditions environnementales.

Connaissances et aptitudes facultatives

prendre des décisions concernant le bien-être d’un animal interroger des propriétaires d’animaux sur l’état des animaux profiter des possibilités d’apprentissage en sciences vétérinaires analyser des données sur l'environnement entretenir des relations avec les organismes chargés du bien-être animal terminologie vétérinaire s’adapter à des conditions difficiles dans le secteur vétérinaire utiliser différents moyens de communication entretenir les lieux de vie d’animaux faire preuve de patience tenir les registres d’une clinique vétérinaire traiter des animaux conformément à l’éthique s'adapter à des changements de situation guider ses collègues collaborer avec des professionnels animaliers zootechnie proposer des stratégies d’amélioration évaluer l’état d’un animal consulter des données appliquer des codes de conduite de la profession vétérinaire

Source: Sisyphus ODB