Métier conseiller en sylviculture / conseillère en sylviculture

Les conseillers en sylviculture/conseillères en sylviculture fournissent des services et des conseils sur les questions économiques et environnementales, dans le respect des dispositions législatives et réglementaires.

Souhaitez-vous savoir quel type de carrière et de profession vous conviennent le mieux? Faites ce test d' orientation professionnelle gratuit pour obtenir vos résultats directement !

Types de personnalités

Connaissances

  • écologie forestière

    Les écosystèmes existant dans une forêt, des bactéries aux arbres et aux types de sol.

  • Agronomie

    L’étude de la combinaison de la production agricole et de la protection et de la régénération de l’environnement naturel. Comprend les principes et les méthodes de sélection critique et les méthodes d’application adéquates pour la durabilité dans l’agriculture.

  • écosystèmes

    Les caractéristiques du système où les organismes vivants cohabitent et interagissent avec des éléments non vivants.

  • Faune et flore sauvages

    Espèces animales non domestiquées, ainsi que l’ensemble des plantes, champignons et autres organismes qui poussent ou vivent à l’état sauvage dans une zone sans être introduits par les humains. La faune et flore sauvages se trouvent dans tous les écosystèmes tels que les déserts, les forêts, les forêts tropicales, les plaines, les prairies et d’autres zones, y compris les zones urbaines les plus développées; tous présentent des formes distinctes de faune et de flore sauvages. Manipulation des équipements de capture de la faune et de la flore sauvages.

  • Législation environnementale

    Les politiques et la législation environnementales applicables dans un certain domaine.

  • Réglementation forestière

    Les règles juridiques applicables à la foresterie : loi agricole, loi rurale et lois sur la chasse et la pêche.

Aptitudes

  • Effectuer une analyse forestière

    Examiner des données, des rapports et des études dans le secteur forestier. Sur la base de ces informations, rédiger un rapport d’analyse de la situation sur la biodiversité et les ressources génétiques en rapport avec la foresterie.

  • évaluer l’incidence de l’exploitation forestière sur la faune et la flore sauvages

    Surveiller l’impact de la récolte du bois et d’autres opérations forestières sur les populations de faune et de flore sauvages et les habitats.

  • Estimer des dommages

    Estimer les dommages en cas d’accident ou de catastrophe naturelle.

  • Exécuter des mesures de lutte contre des maladies en forêt

    Protéger les cultures forestières contre les parasites et les maladies en appliquant des mesures de lutte chimique, d’assainissement et d’éradication.

  • Prendre des décisions concernant la gestion de forêts

    Prendre des décisions concernant divers aspects inhérents à la gestion des ressources naturelles telles que les forêts et les zones boisées.

  • Utiliser différents moyens de communication

    Utiliser différents types de canaux de communication, tels que la communication verbale, écrite, numérique et téléphonique, dans le but de construire et de partager des idées ou des informations.

  • Donner des conseils sur la récolte du bois

    Donner des conseils sur la façon d’appliquer la méthode de récolte du bois la plus appropriée: coupe rase, coupe progressive, coupe d’ensemencement, jardinage par bouquets ou jardinage par pied d’arbre.

  • Surveiller la qualité de l’eau

    Mesurer la qualité de l’eau : température, oxygène, salinité, pH, N2, NO2, NH4, CO2, turbidité et chlorophylle. Contrôler la qualité microbiologique de l’eau.

  • Surveiller l’état sanitaire de forêts

    Surveiller l'état sanitaire des forêts afin de s’assurer que toutes les mesures nécessaires sont prises par l’équipe des travailleurs forestiers.

  • Coordonner la préparation de nouveaux sites

    Choisir et préparer les emplacements pour de nouveaux arbres, en ayant recours au brûlage dirigé, à des bouteurs ou à des herbicides pour défricher le site et nettoyer les débris de coupe.

  • Assurer la conservation de forêts

    Œuvrer en faveur de la conservation et de la restauration des structures forestières, de la biodiversité et des fonctions écologiques.

  • Utiliser un ordinateur

    Utiliser des équipements informatiques ou des appareils numériques pour faciliter le contrôle de la qualité, la gestion des données et la communication. Suivre les instructions données par un programme informatique, créer des fichiers ou des documents informatiques.

  • Donner des conseils sur les engrais et les herbicides

    Être capable de prodiguer des conseils sur les engrais et les herbicides en cas de nécessité.

  • Inspecter des arbres

    Effectuer des inspections et des examens sur les arbres.

  • Assurer la gestion de projets

    Gérer et planifier diverses ressources, telles que les ressources humaines, le budget, les délais, les résultats et la qualité nécessaires à un projet spécifique, et suivre l’évolution du projet afin d’atteindre un objectif spécifique dans un délai et un budget déterminés.

  • Appliquer une législation forestière

    Avoir la capacité d’appliquer efficacement la législation et les principes relatifs aux forêts.

Connaissances et aptitudes facultatives

développer des compétences personnelles diriger une équipe dans des services d’exploitation forestière interagir avec les clients d’exploitations forestières assurer une formation signaler des incidents provoquant une pollution rédiger des rapports techniques concernant des arbres élaborer des stratégies d’exploitation forestière impact du changement climatique lire des cartes systèmes d'information géographique soigner des arbres aider à l’identification d’arbres