Métier inspecteur vétérinaire

Les inspecteurs vétérinaires sont des professionnels possédant une formation scientifique complète. Ils/elles sont habilité-e-s à exercer, en leur capacité indépendante, éthique et personnellement responsable, toutes les activités vétérinaires, en accordant une importance particulière à la santé et au bien-être des animaux et à la santé publique, conformément à la législation nationale et internationale. Ils/elles sont responsables des programmes nationaux d’éradication des maladies animales, de la protection de la santé publique et de l’inspection des denrées alimentaires et des animaux, des mouvements des animaux, ainsi que des importations et exportations d’animaux vivants et de leurs produits.

Inspecteur vétérinaire: Postes vacants

Trouvez l'emploi de vos rêves sur talent.com, l'un des plus grands portails d'emploi au monde.

Postes vacants: talent.com

Types de personnalités

Connaissances

  • Zootechnie

    Alimentation animale, agronomie, économie rurale, élevage, hygiène et biosécurité, éthologie, protection et gestion de la santé du cheptel.

  • Signes de maladie animale

    Signes physiques, comportementaux et environnementaux indiquant l’état de santé chez les différents animaux.

  • Législation sur le bien-être animal

    Les limites juridiques, les codes de conduite professionnelle, les cadres réglementaires nationaux et européens et les procédures juridiques de travail avec les animaux et les organismes vivants, garantissant leur bien-être et leur santé.

  • Inspection sanitaire vétérinaire avant abattage

    Procéder à l’évaluation clinique et à la certification de l’état de santé des animaux avant l’abattage.

  • Sciences vétérinaires fondamentales

    Anatomie vétérinaire, hystologie, embryologie, physiologie, biochimie, génétique, pharmacologie, pharmacie, toxicologie, microbiologie, immunologie, épidémiologie et déontologie.

  • Zoophysiologie

    Étude du fonctionnement mécanique, physique, bioélectrique et biochimique des animaux, de leurs organes et de leurs cellules.

  • Pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire

    Des pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire, afin d’identifier les dangers et les risques associés de manière à prévenir les accidents ou les incidents. Il s’agit notamment du préjudice causé par les animaux, les zoonoses, les substances chimiques, l’équipement et l’environnement de travail.

  • Sciences cliniques vétérinaires

    L'étiologie, la pathogenèse, les signes cliniques, le diagnostic et le traitement de maladies et de troubles communs. Il s’agit notamment de domaines vétérinaires tels que la propédeutique, la pathologie clinique et anatomique, la microbiologie, la parasitologie, la médecine clinique et la chirurgie (y compris l’anesthésie), la médecine préventive, l’imagerie diagnostique, la reproduction animale et les troubles de la reproduction, la médecine vétérinaire et la santé publique, la législation vétérinaire et la médecine légale, ainsi que les thérapies.

  • Bien-être animal

    Les besoins universellement reconnus en matière de bien-être animal s’appliquent à l’espèce, à la situation et à la profession. Il s’agit des besoins suivants : environnement adapté régime approprié pouvoir présenter des comportements normaux logement avec ou séparé des autres animaux protection de la douleur, de la souffrance, des blessures et de la maladie.

  • Biosécurité vétérinaire

    Sensibilisation aux mesures d’hygiène et de biosécurité dans le cadre du travail avec des animaux, y compris les causes, la transmission et la prévention des maladies, et l’utilisation des politiques, du matériel et des équipements.

  • Anatomie des animaux

    L’étude de parties de corps d’animaux, de leur structure et de leurs relations dynamiques, au niveau requis par la profession spécifique.

  • Comportement animal

    Les schémas comportementaux naturels des animaux, c’est-à-dire la manière dont le comportement normal et anormal peut s'exprimer en fonction de l'espèce, de l’environnement, de l’interaction entre l’homme et l’animal et de la profession.

Aptitudes

  • Se conformer à des normes d’inspection vétérinaire

    Suivre les normes d’inspection vétérinaire et veiller à ce que des mesures correctives appropriées soient prises lorsque des irrégularités surviennent.

  • Gérer l’hygiène animale

    Planifier et utiliser des mesures d’hygiène appropriées pour prévenir la transmission de maladies et assurer une hygiène globale efficace. Maintenir et suivre les procédures et réglementations en matière d’hygiène lors du travail avec les animaux, communiquer les contrôles d’hygiène du site et les protocoles à d’autres. Gérer l’élimination en toute sécurité des déchets conformément à la destination et aux réglementations locales.

  • Réaliser des tests en laboratoire sur des échantillons d’animaux

    Réaliser et interpréter des tests en laboratoire vétérinaire sur des échantillons d’animaux pour détecter, identifier ou quantifier des agents pathogènes, pour évaluer la fonction des organes ou déterminer la nature d’une maladie.

  • Délivrer des certificats pour des produits d’origine animale

    Délivrer des certificats relatifs à la santé et au bien-être des animaux ou à des produits animaux, sur la base de l’examen ou des tests requis, conformément aux principes de certification convenus au niveau européen.

  • Gérer des personnes en situation difficile

    Travailler en toute sécurité et communiquer efficacement avec des personnes et des groupes de personnes en situation difficile. Cela implique de reconnaître les signes d’agressivité, de détresse et de menace, et de savoir comment y répondre afin de promouvoir la sécurité de la personne et d’autrui.

  • élaborer des politiques de lutte contre des zoonoses

    Mener des recherches et élaborer des politiques, des lignes directrices et des stratégies de lutte contre les zoonoses et les maladies d’origine alimentaire.

  • Appliquer des normes sur la santé animale

    Développer, inspecter et faire appliquer les normes sanitaires requises pour le commerce inter-états et international des animaux et des produits animaux, ainsi que pour la santé publique.

  • Donner des conseils sur le bien-être animal

    Préparer et fournir des informations à des personnes ou des groupes de personnes sur la manière de promouvoir la santé et le bien-être des animaux et de réduire les risques en la matière. Formuler des recommandations pour des actions correctives.

  • Prendre des décisions concernant le bien-être d’un animal

    Choisir parmi plusieurs autres possibilités qui favorisent le bien-être de l’animal.

  • Appliquer des connaissances en épidémiologie vétérinaire

    Analyser la morbidité et la mortalité liées aux maladies animales et aux zoonoses au sein d’une population donnée et établir un lien entre les conclusions et la norme. Cette tâche comprend la collecte et l’analyse de données et d’informations destinées à être utilisées pour des animaux, des groupes ou, plus largement, dans le cadre d’un réseau de surveillance des maladies. Mettre en œuvre des mesures d’intervention et de contrôle.

  • Donner des conseils sur la lutte contre les maladies chez les animaux d’élevage

    Conseiller les propriétaires de bétail sur les aspects économiques de l’éradication des maladies. Conseiller les consommateurs sur les implications pour la santé publique des maladies transmissibles de l’animal à l’homme.

  • Inspecter des installations de transformation d’aliments

    Mener des activités d’inspection dans un abattoir ou dans un groupe de divers établissements de transformation ou de traitement de la viande. Inspecter les établissements d’abattage du bétail et de transformation de la viande. Examiner les animaux et les carcasses avant et après l’abattage afin de détecter des maladies ou d’autres pathologies anormales. Déterminer si les ingrédients utilisés dans la transformation et la commercialisation de la viande et des produits à base de viande sont conformes aux normes gouvernementales de pureté et de classement.

  • Certifier la réalisation de procédures vétérinaires

    Fournir une certification descriptive précise des procédures réalisées par un vétérinaire.

  • Effectuer une analyse d’inspection

    Enquêter sur les procédures, les techniques, les équipements et les matériels d'inspection et en rendre compte.

  • Analyser des informations dans le domaine des soins vétérinaires

    Être en mesure de lire, de comprendre et d’utiliser les recherches les plus récentes disponibles pour justifier les décisions fondées sur les meilleures pratiques.

  • Surveiller le bien-être d’animaux

    Surveiller l’état physique et le comportement des animaux et signaler tout problème ou tout changement inattendu, notamment les signes de santé ou de problèmes de santé, l’aspect, l’état de l’hébergement des animaux, l’alimentation et la consommation d’eau ainsi que les conditions environnementales.

  • Réaliser un diagnostic vétérinaire

    Identifier et déterminer l’état physiologique des animaux ainsi que la nature et la cause des maladies animales par l’évaluation des antécédents médicaux, l’examen clinique et la sélection, en analysant les données de l’imagerie confirmative, de laboratoire et des autres tests afférents.

  • évaluer l’état d’un animal

    Inspecter l’animal pour détecter tout signe externe de parasites, de maladies ou de blessures. Utiliser ces informations pour déterminer vos propres actions et rendre compte de vos conclusions aux propriétaires.

  • Gérer des urgences vétérinaires

    Gérer des incidents imprévus en lien avec les animaux et des circonstances nécessitant une action urgente d’une manière professionnelle appropriée.

  • Appliquer des pratiques de travail durables sur le plan environnemental dans le secteur vétérinaire

    Contribuer à la protection de l’environnement en respectant les principes de durabilité, les politiques et les réglementations en matière de travail avec les animaux.

  • Tenir les registres d’une clinique vétérinaire

    Créer et tenir à jour des registres cliniques pour les animaux conformément aux exigences réglementaires nationales.

  • élaborer une stratégie médiatique

    Créer la stratégie relative au type de contenu à fournir aux groupes cibles et définir les médias à utiliser, en tenant compte des caractéristiques du public cible et des médias qui seront utilisés pour fournir le contenu.

  • Gérer la biosécurité animale

    Planifier et utiliser des mesures de biosécurité appropriées pour prévenir la transmission de maladies et assurer une biosécurité efficace de manière générale. Maintenir et suivre les procédures de biosécurité et de lutte contre les infections en travaillant avec des animaux, y compris la reconnaissance des problèmes potentiels de santé et la prise de mesures appropriées, la communication sur les mesures de contrôle de l’hygiène du site et les procédures de biosécurité, ainsi que la communication d’informations à d’autres personnes.

Connaissances et aptitudes facultatives

mettre en place un mode de gouvernance dans une clinique vétérinaire s’adapter à des conditions difficiles dans le secteur vétérinaire gérer la lutte contre les infections au sein de l’établissement appliquer des pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire comprendre la situation d’un animal calculer des taux horaires élaborer une stratégie de gestion de l’animal enrichissement environnemental pour les animaux tenir un registre administratif dans un cabinet vétérinaire interroger des propriétaires d’animaux sur l’état des animaux collaborer avec des professionnels animaliers appliquer ses compétences en calcul assurer le dressage d'animaux guider ses collègues profiter des possibilités d’apprentissage en sciences vétérinaires entretenir des relations avec les organismes chargés du bien-être animal utiliser différents moyens de communication

Source: Sisyphus ODB