Métier physiothérapeute animalier / physiothérapeute animalière

Les physiothérapeutes animaliers/physiothérapeutes animalières prodiguent un traitement thérapeutique à la suite d’un diagnostic établi par un vétérinaire ou sur orientation par ce dernier. Ils/elles se concentrent sur l’application de traitements physiques et d’exercices visant à soutenir la rééducation des animaux après une intervention chirurgicale ou une lésion, afin de rétablir les animaux dans leurs fonctions normales et/ou de maintenir leurs performances, dans le respect de la législation nationale.

Souhaitez-vous savoir quel type de carrière et de profession vous conviennent le mieux? Faites ce test d' orientation professionnelle gratuit pour obtenir vos résultats directement !

Types de personnalités

Connaissances

  • Anatomie des animaux

    L’étude de parties de corps d’animaux, de leur structure et de leurs relations dynamiques, au niveau requis par la profession spécifique.

  • Zoophysiologie

    Étude du fonctionnement mécanique, physique, bioélectrique et biochimique des animaux, de leurs organes et de leurs cellules.

  • Comportement animal

    Les schémas comportementaux naturels des animaux, c’est-à-dire la manière dont le comportement normal et anormal peut s'exprimer en fonction de l'espèce, de l’environnement, de l’interaction entre l’homme et l’animal et de la profession.

  • Législation sur le bien-être animal

    Les limites juridiques, les codes de conduite professionnelle, les cadres réglementaires nationaux et européens et les procédures juridiques de travail avec les animaux et les organismes vivants, garantissant leur bien-être et leur santé.

  • Bien-être animal

    Les besoins universellement reconnus en matière de bien-être animal s’appliquent à l’espèce, à la situation et à la profession. Il s’agit des besoins suivants : environnement adapté régime approprié pouvoir présenter des comportements normaux logement avec ou séparé des autres animaux protection de la douleur, de la souffrance, des blessures et de la maladie.

  • Enrichissement environnemental pour les animaux

    Types, méthodes et utilisation de l’enrichissement pour les animaux afin de permettre l’expression d’un comportement naturel, y compris la fourniture de stimuli environnementaux, les activités d’alimentation, les puzzles, les éléments destinés à la manipulation, les activités sociales et les activités de formation.

  • Signes de maladie animale

    Signes physiques, comportementaux et environnementaux indiquant l’état de santé chez les différents animaux.

  • Biosécurité vétérinaire

    Sensibilisation aux mesures d’hygiène et de biosécurité dans le cadre du travail avec des animaux, y compris les causes, la transmission et la prévention des maladies, et l’utilisation des politiques, du matériel et des équipements.

Aptitudes

  • Gérer la biosécurité animale

    Planifier et utiliser des mesures de biosécurité appropriées pour prévenir la transmission de maladies et assurer une biosécurité efficace de manière générale. Maintenir et suivre les procédures de biosécurité et de lutte contre les infections en travaillant avec des animaux, y compris la reconnaissance des problèmes potentiels de santé et la prise de mesures appropriées, la communication sur les mesures de contrôle de l’hygiène du site et les procédures de biosécurité, ainsi que la communication d’informations à d’autres personnes.

  • évaluer les besoins de réadaptation d’un animal

    Évaluer les besoins de réadaptation d’un animal en fonction de son état actuel et conformément aux recommandations d’un vétérinaire, en tenant compte des conditions sanitaires préexistantes, telles que le diabète, l’épilepsie et les médicaments.

  • Préparer du matériel thérapeutique pour des animaux

    Veiller à ce que les équipements de thérapie animale soient assemblés et préparés en vue de leur utilisation, y compris les équipements de protection individuelle.

  • Utiliser la physiothérapie pour traiter des animaux

    Adapter les techniques de physiothérapie humaine afin d'accroître la fonction et la mobilité des articulations et des muscles chez les animaux.  L’objectif de la thérapie physique pour les animaux est d’améliorer la qualité de vie et de réduire la douleur. Coopérer avec les vétérinaires et les propriétaires en vue de concevoir un traitement de kinésithérapie et de prestations de soins.  

  • Planifier la rééducation physique d’animaux

    Élaborer un plan pour s’occuper des animaux suivant un traitement de rééducation physique, en tenant compte de facteurs tels que : l’âge, l’espèce, la race, le tempérament, l’environnement, l’expérience préalable, l’influence du propriétaire, l’état de santé actuel, l’histoire clinique, les médicaments prescrits et leurs effets, le motif de l’orientation vers un traitement de rééducation, les influences extérieures, y compris l’interaction avec l’homme et les autres animaux, et les exigences en matière de bien-être. Élaborer un plan de traitement de rééducation après consultation d’un vétérinaire.

  • Appliquer des pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire

    Appliquer des pratiques de travail sûres en milieu vétérinaire afin d’identifier les dangers et les risques associés de manière à prévenir les accidents ou incidents. Cela inclut les blessures causées par les animaux, les zoonoses, les substances chimiques, les équipements et les environnements de travail.

  • Gérer des personnes en situation difficile

    Travailler en toute sécurité et communiquer efficacement avec des personnes et des groupes de personnes en situation difficile. Cela implique de reconnaître les signes d’agressivité, de détresse et de menace, et de savoir comment y répondre afin de promouvoir la sécurité de la personne et d’autrui.

  • Gérer le développement professionnel personnel

    Assumer la responsabilité de la formation permanente et du développement professionnel continu. Suivre des formations pour renforcer et mettre à jour les compétences professionnelles. Identifier les domaines prioritaires au développement professionnel sur la base d’une réflexion concernant sa propre pratique et en communiquant avec les pairs et les parties prenantes.

  • Surveiller le bien-être d’animaux

    Surveiller l’état physique et le comportement des animaux et signaler tout problème ou tout changement inattendu, notamment les signes de santé ou de problèmes de santé, l’aspect, l’état de l’hébergement des animaux, l’alimentation et la consommation d’eau ainsi que les conditions environnementales.

  • Donner des conseils sur le bien-être animal

    Préparer et fournir des informations à des personnes ou des groupes de personnes sur la manière de promouvoir la santé et le bien-être des animaux et de réduire les risques en la matière. Formuler des recommandations pour des actions correctives.

  • Gérer des urgences vétérinaires

    Gérer des incidents imprévus en lien avec les animaux et des circonstances nécessitant une action urgente d’une manière professionnelle appropriée.

  • Gérer le bien-être animal

    Planifier, gérer et évaluer l’application des cinq besoins universellement reconnus en matière de bien-être animal en fonction de l’espèce, de la situation et de l’activité propre.

  • Gérer l’hygiène animale

    Planifier et utiliser des mesures d’hygiène appropriées pour prévenir la transmission de maladies et assurer une hygiène globale efficace. Maintenir et suivre les procédures et réglementations en matière d’hygiène lors du travail avec les animaux, communiquer les contrôles d’hygiène du site et les protocoles à d’autres. Gérer l’élimination en toute sécurité des déchets conformément à la destination et aux réglementations locales.

  • Assurer la santé et la sécurité dans le cadre de la détention d’animaux

    Assurer la santé et le bien-être d’animaux et de leurs détenteurs.

Connaissances et aptitudes facultatives

guider ses collègues